#6704
Frédéric
Participant

Bonjour Lionel,
Gojushiho Dai semble être la version la plus proche de la version Shorin. En termes d’application c’est super pour se rapprocher des mouvements d’origine.

La question qui se pose c’est quelle est l’utilité de Gojushiho Sho dans ce cas ? Pourquoi est-ce qu’il a été créé ? Qu’est-ce qu’il apporte de plus ou de différent par rapport à Dai/version Shorin ?

Quelles clés pédagogiques pour tirer profit de la pratique de ces différentes versions ?

La même question se pose pour les autres katas Dai/Sho (Kanku, Bassai) où la version Dai semble toujours plus proche des versions Shorin.